Tout commence par un mode de vie sain

Qui n’a pas espéré, pendant nos longs mois d’hiver, posséder une immunité à toute épreuve qui l’empêcherait d’attraper tous les virus qui se transmettent au bureau, à l’école… et dans les partys du temps des Fêtes? Possible? Un mode de vie sain peut nous aider à renforcer nos défenses.

Selon le Larousse Médical, le système immunitaire est un système grâce auquel l’organisme se défend contre l’infection par les agents pathogènes de l’environnement comme les virus, bactéries et champignons microscopiques et certaines cellules cancéreuses. Le système immunitaire est une machine complexe qui peut être aidée dans ses fonctions par un sommeil suffisant, un niveau de stress diminué, de l’activité physique et bien sûr par une alimentation équilibrée.

Ce n’est pas pour rien que nous ne cessons de répéter de manger sept à dix portions de légumes et de fruits tous les jours. Car ces végétaux renferment de bonnes quantités d’antioxydants par leur contenu en vitamines (A, C,) et leur composition phytochimique. Le rôle des antioxydants est de prévenir la peroxydation des lipides, de protéger les cellules des attaques des radicaux libres et de renforcer nos défenses immunitaires.

Comment augmenter sa consommation d’antioxydants?
Plus les fruits et les légumes sont colorés, plus ils sont riches en antioxydants. Les meilleures sources végétales de vitamine A sont la carotte, la patate douce, les épinards, le chou vert, le poivron rouge, le cantaloup et la mangue. La vitamine C se retrouve en grande quantité dans le kiwi, les poivrons, les choux, le brocoli, les pois mange-tout, les agrumes et les fraises.

NoixLa vitamine E, le sélénium et le zinc sont aussi des antioxydants. Les meilleures sources de vitamine E sont les noix et les huiles de noix. Pour sa part, le sélénium se retrouve en grande quantité dans les noix du Brésil, les poissons et fruits de mer. Finalement, nous pouvons consommer le zinc dans les huîtres, le germe de blé, le foie de veau et dans plusieurs autres viandes.

Les oméga-3, une autre façon d’aider notre système immunitaire? En fait, c’est le ratio oméga-6/oméga-3 qu’il faut rééquilibrer. Au Québec, la consommation d’oméga-6 est beaucoup trop élevée. Ce déséquilibre peut augmenter les maladies cardiovasculaires et accroître de nombreux facteurs reliés à un déséquilibre du système immunitaire.

La dernière façon de renforcer son système immunitaire est de s’assurer d’avoir une flore intestinale en santé en consommant tous les jours des prébiotiques et des probiotiques. Dans ce numéro, un dossier complet traite de ce facteur.

Pour l’instant, nous recommandons de consommer les antioxydants et les oméga-3 à l’intérieur d’une alimentation équilibrée, car la supplémentation nécessite encore plusieurs études pour en démontrer l’efficacité et l’innocuité.

Comment augmenter sa consommation d’oméga-3?
Les aliments riches en oméga-3 sont de deux types, les sources marines (maquereau de l’Atlantique, saumon atlantique d’élevage, saumon rose ou rouge en conserve, hareng, thon blanc en conserve et sardines en conserve) et les sources végétales (huile de lin, graines de lin moulues, huile de canola, huile de soya, œufs oméga-3 et noix de Grenoble).

Novembre – Décembre 2008
par Stéphanie Hébert, dt. p.

Source:
Larousse Médical, édition 2001. HUOT, Isabelle et Denis ROY.
Stimulez votre système immunitaire, Les Éditions de L’Homme, 2008.
BÉLIVEAU, Richard et Denis GINGRAS. Les aliments contre le cancer, Trécarré 2005.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez
Votre nom