Chez les personnes souffrant d’embonpoint, on rencontre généralement quatre grands types.

L’hypophage représente le plus grand groupe de personnes aux prises avec un surpoids. Quoique mangeant peu, l’hypophage a beaucoup de difficultés à perdre du poids. Ayant suivi de nombreux régimes, son métabolisme détraqué par des privations successives fonctionne au ralenti avec, pour conséquence, qu’un rien le fait grossir.

Le compulsif ne peut résister à un type d’aliments, généralement les desserts, les chocolats, les croustilles.

L’hyperphage mange trop. Bon vivant, glouton, gourmant et gourmet, amateur de grand crus et de bonne chère. Toute occasion pour lui est prétexte à faire un bon gueuleton.

Le normophage ne comprend pas pourquoi il grossit alors qu’il se nourrit « normalement », un peu comme cet ami qui mange comme lui et ne grossit pas! Il peu fort bien, dans bien des cas, avoir une alimentation équilibrée. C’est que simplement, à cause de certains facteurs physiologiques qui lui sont propres, son choix d’aliments ne convient pas à son métabolisme. A lieu de se décourager, le normophage devrait d’abord apprendre à reconnaître son « type nutritionnel » ( ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez
Votre nom