Deux activités à pratiquer cet automne

Quelle est l’activité physique la plus facile à pratiquer, à la fois énergisante, accessible et la moins coûteuse? La marche, bien sûr! À la portée de tous, elle peut représenter un défi même pour les athlètes les plus avertis, selon l’intensité et l’endroit où elle est pratiquée.

C’est facile de commencer et, une fois l’habitude prise, les bienfaits s’accumulent rapidement. Un des bénéfices évidents est de brûler des calories: une femme de 125 livres qui marche d’un bon pas durant 30 minutes brûle 150 calories; un homme de 195 livres en brûlera 235. En marchant régulièrement, vous améliorez votre circulation sanguine, vous réduisez votre tension artérielle et de ce fait, vous réduisez le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Avec le martèlement léger, mais constant, que subit votre ossature, vous renforcez votre densité osseuse, ce qui réduit les risques d’ostéoporose. En gardant votre corps en mouvement, vous atténuez aussi les symptômes de l’arthrose. Plusieurs ont même réussi à guérir des maux de dos chroniques par l’amélioration du tonus des muscles entourant la colonne vertébrale. En oxygénant toutes les cellules de votre corps et de votre cerveau, la marche peut aider à surmonter l’anxiété et même une légère dépression.

Genre physique
CC BY-SA by Eva Rinaldi Celebrity and Live Music Photographer

Un autre avantage de cette activité est que vous ne dépendez de personne et pouvez pratiquer la marche à votre rythme. En plus, vous apprenez à connaître le secteur dans lequel vous vivez; on remarque souvent des endroits intéressants qu’on ne voit pas en auto. En voyage, c’est le meilleur moyen de découvrir l’endroit visité.

Il faut bien sûr adapter sa marche à ses propres capacités. Si vous êtes du type pour qui la simple marche n’est pas assez «pénible» ou si, après une bonne période d’adaptation, vous désirez passer à une étape plus exigeante, cette prochaine étape pourrait bien être la marche rapide.

La marche rapide sur un terrain plat permet de brûler autour de 440 calories par heure pour une personne de 150 livres; c’est presque autant qu’en courant à basse vitesse. La marche rapide sur un terrain accidenté vous fera dépenser encore plus d’énergie.

CC BY-ND by VilledeVicto

N’oubliez pas de vous échauffer avant; une période de cinq minutes de marche lente suffit. Terminez aussi votre session en réduisant la rapidité cinq minutes avant de vous arrêter. Étirez-vous avant et après votre exercice pour éviter les courbatures. Lente ou rapide, urbaine ou campagnarde, la marche est une activité qui ne coûte pas cher et qui s’adresse à tous!

Que ce soit à des fins de loisir, de tourisme, comme moyen de transport ou en activité sportive, le vélo est sans contredit très prisé au Québec. Le vélo, bien sûr! Faire du vélo est particulièrement bon pour le cœur et la respiration. Il fait travailler l’équilibre et la coordination, contrôle le poids et procure un mieux-être global équilibrant aussi la santé mentale. De plus, le vélo est un moyen de transport fort agréable. Aux dires des experts en santé, quelques semaines à vélo, et ce, peu importe l’âge, le sexe ou l’état physique du cycliste au début, suffisent pour être plus en forme et se sentir mieux. Où le pratiquer, quand, comment et avec quel équipement?

Où?
Que ce soit la Véloroute des Bleuets (256 km) dans la région du Lac-Saint-Jean, le P’tit train du nord (200 km) entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier, les Grandes-Fourches (130 km), parcours sinueux de Sherbrooke à North Hatley, la nouvelle voie réservée sur la rue Maisonneuve au centre-ville montréalais ou la piste du canal Lachine (14,5 km), les nombreuses pistes cyclables et balisées proposent des parcours de 14 km à plus de 250 km. Le Québec offre plus de 4000 km de voies cyclables, le plus grand circuit en Amérique du Nord. Une petite visite sur le site de Vélo Québec http://www.velo.qc.ca vous fournira toutes les pistes disponibles ici, mais aussi pour planifier des voyages récréatifs dans d’autres pays.

Quand?
Le vélo est un moyen de transport ou un sport qu’on peut pratiquer presque en tout temps. Seule restriction au tableau, en cas de chaleur extrême ou de pluies diluviennes.

Comment?
Il est primordial de déterminer le genre de cycliste que vous êtes. Où voulez-vous pédaler? Ville ou campagne? Terrain plat? Faire du VTT (vélo tout terrain)? Une fois son style trouvé, le plus simple est de faire son choix en boutique, avec l’aide de conseillers compétents.

Avec quels équipements?
Il y a plusieurs fabricants de vélo québécois tels Louis Garneau, Devinci, Procycle; que votre choix s’arrête ici ou ailleurs, il doit être fait avec le plus grand soin. Assurez-vous une position correcte, le dos droit, une bonne hauteur de la selle, le réglage du guidon et le choix du cadre. Certains vêtements spécialisés, tels le cuissard, les gants, aident aussi au confort. Le port du casque est très important; il doit être en bon état et surtout de la bonne grandeur et bien positionné sur la tête. Les parents doivent transmettre les bonnes bases aux enfants et donner l’exemple.

Le cyclisme constitue une activité douce pour le corps avec très peu de blessures de types musculaires ou articulaires. Les chutes à vélo sont l’incident qui arrive le plus souvent, d’où l’importance de l’équipement de protection!

Septembre – Octobre 2008
par Odile Chevassus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez
Votre nom